baleine à bosse

Borowski 1781

L'espèce est aussi nommée ''mégaptère" ou "jubarte" ou plus rarement "gibbar".

Ordre : Cétacés

Famille : Balaenopteridae

Genre et espèce : megaptera novaeangliae

Espèces proches : L'espèce est la seule représentante de son genre. Les espèces les plus proches sont les autres rorquals de la famille balaenopteridae : le rorqual commun, le rorqual bleu, le petit rorqual, le rorqual boréal et le rorqual tropical.

La population totale est de 35.000 individus : 11.600 dans l'Atlantique Nord, 7.000 dans le Pacifique Nord et 17.000 dans l'hémisphère Sud.

 

Caractéristiques

Taille : La longueur maximale est 19m.

Poids : Le poids varie de 30 à 40t. Le plus gros individu connu était une femelle de 48t.

Longévité : L'individu le plus âgé connu à ce jour avait 48ans.

Vitesse de nage : En mangeant la baleine à bosse nage à la vitesse de 2-4km/h, en migrant elle se déplace entre 5 et 15km/h et en cas de fuite elle peut atteindre des pointes de 25-27km/h.

Dentition : La baleine à bosse possède entre 250 et 400, en moyenne 330, paires de fanons d'une longueur maximale de 65cm et d'une largeur maximale de 35cm. Ils sont de couleur gris sombres avec des filaments claires.

Vertèbres : Elles sont au nombre de 53 : 7 cervicales, 14 thoraciques, 10 lombaires et 22 caudales.

Particularités : La baleine à bosse possède tellement de particularité qu'il est difficile de n'en citer qu'une. Notons ainsi : les pectorales de 5m de long, le chant mystique des mâles, les tubercules sur la tête, les sauts de 5m de haut.

 

 Apparence

Tête : La mâchoire inférieure de la baleine à bosse est arquée et la tête ne possède pas de crête longitudinale médiane mais la tête des baleines à bosse possède une caractéristique typique de l'espèce : des tubercules. Ce sont des petites protubérances qui sont en réalité des follicules pileux semblable à des petits "boutons". Les baleines à bosse possèdent un encéphale de 13,72m de longueur pour un poids de 7,5kg. Ce qui donne aux baleines à bosse un coefficient encéphalique de 0,0003. Des sillons ventraux au nombre de 16-26 partent de la mâchoire inférieure pour rejoindre le nombril. Ils sont largement espacés puisque l'écart entre chaque sillon est de 12 à 20cm.

Aileron : Il est monté sur un socle de chair écrasé. Il est trapu et sa forme est variable : souvent en triangle aplati mais aussi aigu ou encore écrasé sur lui-même.

Pectorales : Elles mesurent environ 5m de long, soit un tiers de la longueur du corps, et jusqu'à 1,20m de large. Elles sont noires et blanches et les rebords sont ondulés. Une telle forme et longueur est unique chez les cétacés et n'est pas encore clairement expliqué. Il s'agirait peut-être d'une évolution avantageuse qui permettrait une meilleur manoeuvrabilité à l'animal grâce à une plus grande zone de contact et en régulant mieux la température du corps. Les plus grandes pectorales mesurées étaient de 6m.

Caudale : La nageoire caudale est puissante avec une envergure de 4m. Son bord est ondulé. Chaque nageoire caudale possède un dessin de couleur noir et blanc unique à chaque individu. Les scientifiques photographient les caudales, fortement visibles lorsque l'animal sonde, afin d'identifier les individus pour les étudier.

Forme générale : Le corps est puissant et gracieux. Il se rétrécit brusquement à partir du pédoncule caudal. Sur le corps de nombreux parasites sont accrochés notamment par de longues penelles.

Epiderme : En général le dessus est noires et le dessous du ventre et des pectorales sont blanches. Le dessous de la nageoire caudale est marbré de noir et blanc. Cependant l'étendu de la couleur de l'épiderme est plus vaste : certains individus sont tous noirs et d'autres tous blancs. C'est le cas d'un individu né en 1990 observé en Australie, un mâle albinos nommé Migaloo, soit "garçon blanc" en aborigène.

    

Comportement

Sonde : Lorsqu'elle apparaît en surface le mégaptère souffle quatre à huit fois par minutes. Lorsqu'elle sonde, la baleine à bosse envoie très haut son échine au dessus de la surface et semble rouler. L'énorme convexité du dos a cet instant est à l'origine de son nom de baleine à bosse. Puis elle lève sa queue très haut permettant de voir clairement les dessins de sa caudales avant de disparaître à la verticale. Les immersions durent entre 3 et 30min. La baleine à bosse atteint peut être des profondeurs de 150-200m.

Souffle : Le souffle du mégaptère est épais, plus large que haut. De loin il peut avoir une forme assez nette de V. Il s'élève entre 2,5 et 3m de haut.

Comportements courants : Les baleines à bosse sont sociables et approchent facilement les embarcations. Ce sont des expertes des acrobaties, le plus impressionnant étant la saut hors de l'eau. Les autres acrobaties sont les frappes de l'eau avec les nageoires. Un comportement adorable a été observé : celui d'une femelle donnant "une claque" avec une nageoire pectorale à son baleineau pour le punir. En plus des accrobaties, la baleine à bosse est connue pour ses chants qu'elle produit uniquement durant la période de reproduction et qui est constitué de sons basses fréquences. Ce chant évolue durant toute la vie de ma baleine et ses séquences de note ne reviennent jamais à l'identique. La baleine peut chanter durant des heures et même des jours.

 

Moeurs

Nombre d'individu par groupe : La baleine à bosse se déplace en solitaire, par groupe de 2 ou par bande allant jusqu'à 15 individus.

Structure sociale : Il n'y a pas de structure sociale fixe. Les individus sont solitaires et se retrouvent en groupe pour quelques heures ou quelques jours. Cependant des couples ou des groupes ont été observés ensemble durant plusieurs mois ou plusieurs années. Le lien social le plus fort reste le lien qui unit la femelle avec son baleineau de moins de deux ans.

Lieu de répartition : L'espèce vit dans l'hémisphère Nord et Sud, sa répartition allant des latitudes 65° Nord à 60° Sud. On la trouve dans toutes les eaux du monde excepté les eaux polaires et sont très rares dans les mers intérieurs tel que la mer Baltique, Méditerranée ou la mer Rouge. L'espèce passe les étés dans les eaux froides et migrent dans les eaux chaudes pour s'accoupler ou mettre bas. Les baleines parcourent ainsi 25.000km. Cependant il existe une exception : la population du Golfe Persique ne migre pas. Les individus l'hémisphère nord et ceux de l'hémisphère sud semblent ne pas avoir de contact entre eux.

Milieu marin : L'espèce s'adapte à des températures d'eaux très variées.

 

Alimentation

Régime alimentaire : Le régime alimentaire des baleines à bosse se compose de krill et de poisson tel que les harengs, les capelans ou les lançons. Elles adoptent diverses techniques de chasse : l'attaque directe, le regroupement des proies, l'étourdissement des proies en frappant l'eau avec les nageoires ou la plus originale : le "filet de bulles". Plusieurs baleines tournent autours d'un banc de poisson et lâchent par l'évent des colonnes de bulles. Les bulles forment alors une barrière visuelle pour les poissons qui se retrouvent de plus en plus confinés. Les baleines n'ont alors plus qu'à se rejeter vers le haut à travers les colonnes de bulles et d'avaler les proies. Le diamètre d'un filet de bulles peut atteindre 30m et nécessite alors la coopération d'une douzaine d'individus. Pour manoeuvrer plus facilement les baleines peuvent nager sur le côté.

 

Sexualité

Maturité sexuelle : Elle est atteinte entre 4 et 7 ans alors que les femelles mesurent 16-17m et les mâles 15-16m, pour un poids de 40t . La reproduction est le moment d'exploits visuels. Entre deux et vingt mâles se retrouvent autours d'une femelle et tentent par diverses exhibitions d'établir la domination. Les mâles mêlent chant et démonstrations physiques par des sauts atteignant 5m de haut, des frappement de l'eau avec les nageoires caudales et pectorales ou entre des charges/esquives. Les femelles donnent naissance normalement tous les 3ans même si des femelles ont déjà été observées donnant naissance avec seulement 2ans d'écart.

Gestation : Elle dure 11-12 mois.

Nouveau né : A la naissance, le baleineau mesure 4-5m pour environ 1t. Il est exclusivement allaité durant 5-6 mois par sa mère puis il continue à être allaité tout en commençant à se nourrir par lui-même durant encore 6 mois. Il quittera sa mère au début de sa deuxième année alors qu'il aura atteint une taille de 9m.

 

Relations avec l'homme

Chasse : Le premier témoignage concernant la prise d'une baleine à bosse date de 1608 au large de Nantucket. Puis l'espèce a été fortement exploitée avec l'apparition du lance-harpon dès le début du XIXème siècle dans l'Atlantique Nord. Ainsi en 1912, 12.829 baleines à bosse furent massacrées. En 1939 sa chasse est interdite en Antarctique et 1969 l'espèce est protégée dans la totalité du Monde. On estime qu'au XXème siècle, plus de 200.000 individus furent tués et que la population totale a chutée de 90%. Le taux actuel de croissance annuelle est estimé entre 9,6 et 13,8%. La baleine à bosse voit sa population ré-augmentait fortement par rapport aux autres baleines. En effet entre 1986 à aujourd'hui la population est passée de 20.000 à 35.000 individus. Aujourd'hui quelques spécimens sont encore capturés à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, dans les Caraïbes. Le Japon a contourné aussi le moratoire de 1966 pour une chasse dite "scientifique". Cependant en 2007, le Japon a annoncé qu'il cesserait de capturer des baleines à bosse.

Menaces : La menace naturelle la plus importante pour les baleines à bosses sont les orques qui les blessent et arrivent parfois à tuer des baleineaux.

Observations : La baleine à boss est souvent observée. Elle est devenue la star de nombreux circuits touristiques même si il est en réalité que peu observé durant ces circuits de whale-watching. Ces circuits ont notamment lieu au départ de la côte est de l'Amérique du Nord (Golfe du Saint Laurent, Boston), de la côte ouest de l'Amérique du Nord (de l'Alaska à l'état de Washington) mais aussi en Australie, en Islande, à Madagascar...

 Captivité : Aucun individu ne vit en captivité.  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site