céphalorhynque d'hector

 

céphalorhynque d'Hector

Van Beneden 1881
L'espèce est parfois appelée « Céphalorhynque à Front Blanc » ou « Dauphin de Nouvelle-Zélande ».

Ordre : Cétacés

Famille : Delphinidae

Sous Famille : céphalorhynchinae

Genre et espèce : cephalorhynchus hectori

Espèces proches : Les autres espèces sont les 3 autres céphalorhynque, celui de Commerson cephalorhynchus commersonii, celui de Heavide cephalorhynchus heavisii et le céphalorhynque noir cephalorhynchus eutropia.

L'espèce est énormément menacé. Sa population totale est située entre 3000 et 4000 individus, les plus fortes estimations parlent de 7500 individus. On distingue 3 populations du céphalorhynques d'Hector, et selon une étude scientifique celle de l'île sud et côte ouest est estimée à environ 1900 individus, celle de l'île Sud côte ouest à 5400 individus, quant à la population de l'île Nord elle est en voie d'extinction avec seulement 1000 individus.

 

Caractéristiques

Taille : de 1,2 à 1,4m. Les femelles sont d'environ 10cm plus grandes que les mâles.

Poids : de 50 à 60kg

Longévité : inconnue

Vitesse de nage : lente

Dentition : Il y a entre 52 et 64 dents sur chacune des rangées.

Particularités : C'est le dauphin marin le plus rare. Ceci est surtout du aux prises dans les filets et à la destruction de son environnement côtier et restreint.


Apparence

Tête : Elle est dépourvue de bec.

Aileron : Elle est caractéristique avec sa forme arrondie et son rebord arrière très concave.

Pectorales : Elles sont arrondies au bout.

Caudale : Elle est large et les rebords arrières sont distinctement concaves.

Forme générale : Le corps est trapu.

Epiderme : Le dos et les côtés sont gris-clair avec une strie foncée qui s'étend à travers le milieu. Le front est gris-noir et une marque au dessus du bec est très noire. Toutes les nageoires sont foncées. La gorge, le coffre et le ventre sont blancs avec une frontière foncée. Les aisselles sont aussi blanches. Enfin un lobe blanc se prolonge à travers les flancs vers la queue. Les jeunes ont les mêmes motifs mais les parties blanches ont une teinte jaunâtre.

 

céphalorhynque d'Hector

Comportement

Sonde : L'espèce plonge à de petites profondeurs durant 30s à 1min.

Souffle : Il est indistinct.

Comportements courants : Les céphalorhynques d'Hector font divers sauts, souvent bruyants. Ils aiment les activités de surface comme les claquements de nageoires. Ils approchent rarement les gros bateaux mais aiment nager avec les petits embarcations lentes qui avancent à moins de 10nd. Les femelles et les jeunes sont plus timides que les autres et sont ceux qui approchent le moins facilement les embarcations. Ils ne font de surf d'étrave mais nagent dans le sillage des bateaux. Ce sont des animaux curieux. Ils nagent rarement en formation serrée. Ils arrivent qu'ils se reposent immobiles à la surface de l'eau.


Mœurs

Nombre d'individu par groupe : Les céphalorhynques d'Hector évoluent en petit groupe de 2 à 8 individus. Parfois des rassemblements de courte durée rassemble jusqu'à 50 animaux.

Structure sociale : Les groupes fusent et se fractionnent facilement. Les animaux vont et viennent entre cosse. Les céphalorhynques d'Hector sont rarement agressifs.

Lieu de répartition : On trouve l'espèce uniquement près des côtes de Nouvelle-Zélande, sur les côtes ouest et est de l'île du Sud et seulement sur une petite portion ouest de l'île du nord.

Milieu marin : côtières, à moins de 9km du rivage, peu profondes de moins de 300m, de 6,3 à 22°c

 

Alimentation

Régime alimentaire : Le céphalorhynque d'Hector se nourrit de petits poissons comme le mulet ou la morue, de calmars, de poulpes et voir même de crustacés et de krill.


Sexualité

Maturité sexuelle : La maturité sexuelle est atteinte chez les mâles entre 6 et 9ans. Chez les femelles c'est entre 7 et 9ans.

Gestation : inconnue. Les femelles ont un petit tous les 2-4ans.

Nouveau-né : Les naissances ont lie entre le début novembre jusqu'à la mi-février. A la naissance le nouveau-né pèse environ 9kg pour une taille autours des 60cm.

 

céphalorhynque d'Hector

Relation avec l'homme

Chasse : L'espèce n'est plus chassé et est aujourd'hui entièrement protégée puisqu'une partie de l'habitat où ils vivent est aujourd'hui un sanctuaire.

Menace : L'espèce souffre des filets dérivants, durant les années deux années 1997-98 ce sont ainsi 18 céphalorhynques d'Hector qui ont été retrouvés morts. Leur habitat côtier les rend énormément sujets à la pollution avec des taux élevés de DDT, de PCBs et de dioxine.

Observations : L'espèce attire les touristes dont le plus célèbre des circuits d'observation est celui de Kaikoura. Les circuits d'observation se font surtout au départ de l'île Sud. Ce soudain tourisme peut représenté une gèn,e pour cette espèce côtière et farouche.

Captivité : Quelques individus sont maintenus en captivité.

 

céphalothynque d'Hector

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site