lagénorhynque à bec blanc

 

lagénorhynque à bec blanc

Gray 1846

Ordre : Cétacés

Famille : Delphinidae

Sous Famille : delphininés

Genre et espèce : lagenorhynchus albirostris

Espèces proches : Les autres ces proches sont les autres dauphins et surtout les 5 autres espèces de lagénorhynques : le lagénorhynque de Peale lagenorhynchus australis, le lagénorhynque sablier lagenorhynchus cruciger, le lagénorhynque obscur de lagenorhynchus obscurus , le lagénorhynque à flancs blancs d'Atlantique lagenorhynchus acutus et celui à flancs blancs du Pacifique ou de Gill lagenorhynchus obliquidens.

La population totale n'est pas connue mais elle se compterait en centaine de milliers. 2500 individus vivent dans le golfe du Saint Laurent, au moins quelques milliers dans les eaux islandaise, 100.000 dans l'Atlantique nord-est et dans le nord ce serait des dizaines ou quelque centaines de lagénorhynques à bec blanc.

 

Caractéristiques

Taille : de 2,4 à 3m

Poids : de 180 à 275kg

Longévité : inconnue

Vitesse de nage : rapide

Dentition : Il y a entre 44 et 5- dents sur chacune des mâchoire.

Particularités : C'est l'espèce de lagénorhynque le plus robuste.


Apparence

Tête : Le bec mesure entre 5 et 8cm, il est épais. Quant au front, il descend doucement en pente. Des différences sur la base du crâne ont été faite entre les populations du nord orientale et occidentale mais aucune sous-espèce n'est encore identifiée.

Aileron : Il est grand pouvant représenté jusqu'à 15% de la longueur du corps, incurvé lais arrondi à l'extrémité. Il est situé à mi-corps.

Pectorales : Elles sont grandes représentants 19% de la longueur totale du corps.

Caudale : Les actions de la queue sont effilées. Elle possède une encoche médiane.

Forme générale : Le corps est trapu et robuste.

Epiderme : La couleur de base est noire, avec les pièces rapportées blanches ou gris clair sur les côtés et qui se prolongent sur les deux longitudinales, l'aileron dorsal, le cap et les flancs. Les dessous sont également blanc. Quant au bec il peut être blanc mais le plus souvent il est gris ou brun.

 

lagénorhynque à bec blanc

Comportement

Sonde : L'espèce sonde quelque minutes à des profondeurs peu importantes.

Souffle : Il est indistinct.

Comportements courants : Les lagénorhynques à bec blanc sont des nageurs habiles qui aiment les acrobaties, ils sautent souvent hors de l'eau. Quand ils nagent ils forment une vague d'étrave nommée « queue de coq » qui génère un panache d'écume comme le font les marsouins. En nageant vite, ils soulèvent tout leur corps hors de l'eau. Ils sont souvent vus en compagnie de d'autres espèces de cétacés, et même d'orques.


Mœurs

Nombre d'individu par groupe : L'espèce évolue en groupe de 2 à 50 individus, voir une centaine. Plus rarement des formations allant jusqu'à 1500 individus ont été observés en haute mer.

Structure sociale : Les groupes reposent sur une hiérarchie. Les lagénorhynques entre eux tissent des liens sociaux, les échouages se font souvent en petit groupe d'animaux solidaires.

Lieu de répartition : L'espèce évolue dans les eaux de l'Océan Atlantique nord, des eaux de Terre-Neuve aux eaux arctiques en passant par le Groenland, toute l'Islande et l'Angleterre.

Milieu marin : eaux tempérées à subarctiques, eaux côtières mais surtout pélagiques

 

lagénorhynque à bec blanc

Alimentation

Régime alimentaire : L'espèce se nourrit de poisson comme les merluches, de céphalopodes comme les calmars et les poulpes, et de crustacés benthiques. La chasse se fait en groupe, chaque individu ayant alors un rôle bien défini. Ils regroupent les poissons dans un faisceau serré puis les emprisonnent contre al surface, avant bien sûr de se régaler.


Sexualité

Maturité sexuelle : La maturité sexuelle est atteinte à une taille d'environ 1,95-2m.

Gestation : Elle dure peut être 10-11 mois.

Nouveau-né : Les naissances ont lieu de juin à septembre. A la naissance le petit mesure 1,15m et pèse 40kg.

 

Relation avec l'homme

Chasse : L'espèce est chassé le long des côtes d'Islande, de Terre-Neuve et de Norvège. Au début des années 80, 366 lagénorhynques à bec blanc ont ainsi été tué par 12 ports de la région du Labrador.

Menace : Le lagénorhynque à bec souffre de la pollution surtout celle causé par les métaux lourds et les organochlorés. De plus quelques individus se prennent chaque année dans les attirails des filets de pêche.

Observations : L'espèce est plus ou moins courante selon les régions. Des circuits d'observations sont organisés en Islande, Norvège, terre-Neuve, Groenland, Irlande et aux îles Féroé.

Captivité : Aucun individu ne vit en captivité.

 

lagénorhynque à bec blanc

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site