mesoplodon de Longman

 

mesoplodon de longman  

Longman 1926

Ordre : Cétacés

Famille : Ziphiidae

Genre et espèce : Indopacetus Pacificus ou Mesoplodon pacificus (selon si on considère l'espèce comme un mésoplodon)

Espèces proches : Les autres mésoplodons du genre Ziiphidae.

Deux crânes seulement de cette espèce ont été découverts. L'un en Australie où il fut identifié à celui d'un mésoplodon de True et un autre en Somalie. Après la découverte de ce second crâne le Dr Joseph Curtis Moore en conclue à une nouvelle espèce en mars 1968. Une femelle définie comme étant un mésoplodon de Longman fut découverte échouée à Sendai (Japon) le 26 juillet 2002. Aucune évaluation de sa population n'est possible, cette espèce est sûrement rare.

 

Caractéristiques

Taille : autours de 7m

Poids : inconnu

Longévité : inconnue, la femelle échouée en 2002 au Japon, selon des analyses des os, semblait déjà assez âgée.

Vitesse de nage : nage lente

Dentition : Une paire de dent à l'extrémité de la mandibule inférieure est caractéristique aux mésoplodons. La taille de ces dents serait de 4cm.

Particularités : Ce serait le plus gros animal terrestre découvert le plus récemment. Il est incroyable qu'une espèce de cétacés de plusieurs mètres soit restée, durant des années, inconnue du monde scientifique.


Apparence

Tête : Le melon est long et plus étroit que le bombement fait par le crâne. Le bec est long, mince et continue sans à-coup au melon. On trouve des cannelures en forme de V à la gorge.

Aileron : Il est situé à environ 70% de la longueur du corps. Il est triangulaire.

Pectorales : Elles sont situées très en avant.

Caudale : Il y a une entaille médiane. La caudale est arrondie et circulaire.

Forme générale :  Le dos est arrondi.

Epiderme : Pour l'individu échoué au Japon, sa couleur de corps allait de gris à gris-foncé en général avec un secteur brunâtre léger autour du bec et du melon. L'individu retrouvé échoué était marqué par de nombreuses cicatrices. Des observateurs de l'espèce vivante ont elle décrit l'épiderme comme gris-marron. Le plus souvent l'épiderme des animaux était pourvu de tâches.

mesoplodon de longman

Photo by Dan McSweeney

Comportement

Sonde : Il ne semblerait pas qu'il lève la caudale en plongeant. Lors d'observation, les animaux nageaient lentement et respiraient toutes les dix secondes.

Souffle : Il est indistinct.

Comportements courants : Cette espèce n'a quasiment jamais été observée.


Mœurs

Nombre d'individu par groupe : Deux groupes de 7 ou 8 individus, avant de fusionner en un seul, auraient été observés près de l'île Mohéli dans l'Océan Indien. Ils étaient accompagnés par d'autres espèces de cétacé et avaient un comportement calme. A Hawaï, un groupe composait d'une trentaine d'individus a aussi été observé.

Structure sociale : inconnue

Lieu de répartition : Des crânes ont été retrouvés sur la côte est du continent africain et en Australie. Une femelle en 2002 a été retrouvé échouée au nord du Japon. La zone de répartition de l'espèce s'étendrait donc de l'Océan Indien à l'Océan Pacifique.

Milieu marin : eaux tropicales

mesoplodon de longman  mesoplodon de longman

Alimentation

Régime alimentaire : L'espèce se nourrit de calmars et autres céphalopodes.


Sexualité

Maturité sexuelle : inconnue

Gestation : inconnue

Nouveau-né : inconnu

Relation avec l'homme

Chasse : L'espèce n'a jamais été chassée.

Menace : Il est impossible d'estimer les menaces possibles par manque de données sur l'espèce.

Observations : Très peu d'observations à ce jour ont été recensés. Cependant ces dernières années, le nombre d'observation semble avoir augmenté permettant enfin d'approfondir les connaissances sur l'espèce.

Captivité : Aucun individu n'a jamais été capturé.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×