orque

 

orque

Linnaeus 1758
L'espèce est aussi couramment appelée « Epaulard » ou « Baleine Tueuse ».

Ordre : Cétacés

Famille : Delphinidae

Sous Famille : globicéphalinae

Genre et espèce : orcinus orca

Espèces proches : L'orque est l'unique représentant dans le genre orcinus. Ces plus proches cousins sont donc les autres gros dauphins. Dans l'espèces même il existe 2 types d'orques aux mœurs très différentes et qui ne se mélangent pas : les « nomades »(transcient) et les « résidents » (resident). Parmi ces résidents existent 2 types, l'un côtier (coastal) et l'autre « hauturier » (off-shore).

La population totale est inconnue mais déjà environ 95.000 individus sont répertoriés, avec 80.400 aniamux en Antarctique, 1200 au nord du Japon, 6600 dans les eaux islandaises et féroïennes, 3100 pour la mer de Barents, entre 483 et 1507 pour le seaux norvégiennes, 1500 pour le Pacifique Nord-Est, 850 en Alaska, 117 près des îles Reine Charlotte, 260 orques résidents et 75 orques nomades près de Vancouver, 184 en Californie et 65 près de la côté occidentale mexicaine.

 

Caractéristiques

Taille : Les mâles font environ 8,5m avec un maximum de 9,8m. Les femelles font entre 6 et 7m, avec un maximum de 8,5m.

Poids : Les mâles pèsent environ 5t avec un maximum de 8t. Les femelles pèsent environ 2,5 à 3,5t, avec un maximum de 4,5t.

Longévité : 50 à 60ans pour les mâles et jusqu'à 80-90ans chez les femelles.

Vitesse de nage : La vitesse de croisière est de 5nd et celle de pointe es de 30nd

Dentition : Les deux mandibules possèdent entre 10 et 12 dents coniques qui mesurent entre 4 et 8cm.

Particularités : C'est le plus gros des dauphins, aux colories uniques et à la zone de répartition la plus grande.


Apparence

Tête : Elle est volumineuse avec un melon développé.

Aileron : Il mesure moins de 90cm chez les femelles. Alors que chez les mâles la dorsale peut atteindre 1,8m. Sa taille maximale est atteinte vers l'âge de 7 ou 8ans.

Pectorales : Elles sont grandes, larges et arrondies, en forme de raquette. Chez les mâles elles représentent environ 20% du corps et chez les femelles environ 12%.

Caudale : Elle possède une encoche médiane.

Forme générale : Le corps est massif et volumineux.

Epiderme : La coloration est noire avec de vaste tache blanche. L'une allant de la mandibule inférieur au dessous de la queue et l'autre étant une tache génitale. On trouve aussi une tache blanche au dessus de l'œil et certains individus ont une selle à l'arrière de leur nageoire dorsale. Chez les jeunes ces marques blanches sont plus ou moins teintées de gris ou de rose.

orque

Comportement

Sonde : L'orque peut plonger jusqu'à 500m et rester immergé environ 30min. Cependant la plus part des individus ne plongent pas plus profondément que 100m durant 5 à 15min.

Souffle : Il est indistinct mais bien visible.

Comportements courants : L'espèce adopte de nombreux comportements en surface comme l'espionnage ou le coup de queue. Les sauts sot plus rares et la retombée se fait sur les flancs. Dans les baies du Pacifique les orques apprécient de venir se gratter contre les galets de fond.


Mœurs

Nombre d'individu par groupe : La taille des groupes dépend des populations allant de 1 à 50 individus, avec une moyenne de 7. Des rassemblements de centaines d'individus sont aussi possibles.

Structure sociale : Les clans se composent d'individus des deux sexes, de tous âges. La plus vieille femelle est le noyau de la structure du groupe. Lorsque celle-ci décède le clan éclate en sous-unité ou une femelle, plus affirmée prenne le flambeau.

Lieu de répartition : L'orque a l'aire de répartition la plus vaste du règne animal. On le trouve dans quasiment toutes les eaux maritimes du mondes.

Milieu marin : L'orque s'adapte a tous les milieux, eaux polaires à tropicales, côtières ou pélagiques, peu ou pas profondes des mers fermées ou des océans ouverts
Alimentation

Régime alimentaire : Le régime alimentaire de l'orque est vaste. Ils e nourrit de divers poissons de moyenne et grande taille comme des saumons, des thons mais aussi des requins. L'espèce attrape aussi divers proies plus ou moins exceptionnellement comme des oiseaux, des calmars ou des tortues. Mais l'orque se nourrit aussi de gros mammifères marins comme des phoques, des otaries, des veaux marins, des dauphins, voir des baleines.
Dans les eaux polaires les orque sont une technique de chasse particulière, quand un manchot ou un phoque est repéré sur la banquise, l'orque percute le morceau de glace pour faire tomber sa proie à l'eau et s 'en saisir. Selon la taille des proies la chasse et individuelle ou en groupe. Lorsqu'un groupe attaque une proie de grandes tailles, chacun à un rôle bien défini. Certains agrippent les nageoires pour empêcher la progression de l'animal alors que d'autres morde l'animal pour empêcher une plongée. D'autres populations d'orque utilisent une onde sonore très puissante pour paralyser leur proie. D'autres regroupent les poissons en banc et avec de violents coups de queue les tuent. Puis les orques ramassent à terre le poisson mort
L'orque a un besoin journalier de 4% de son poids, soit 250kg pour un mâle adulte.

orque


Sexualité

Maturité sexuelle : Elle est atteinte entre 10 et 12ans chez les mâles. Pour certains scientifiques elle surviendrait plus tard vers l'âge de 16-20ans. Chez les femelles elle est atteinte entre 12 et 16ans. Quant à la ménopause elle arrive entre 40 et 50ans.

Gestation : La gestation dure entre 15 et 17mois. Un jeune peut naître tous les 2 ou 3ans. Mais cet écart de vient plus important avec l'âge et peut devenir de 12ans avec l'approche de la ménopauses. Dans sa vie une femelle a 5 ou 6petits.

Nouveau-né : A la naissance le petit mesure entre 1,85 et 2,55m pour un poids compris entre 150 et 200kg.Le sevrage dure normalement 2ans.

 

Relation avec l'homme

Chasse : L'espèce a été durement chassé surtout par la Norvège qui en a tué 2435 de 1938 à 1981, par le Japon qui en a massacré 1178 de 1953 à 1972 et l'URSS qui en a tué 906 en 1979-80. Actuellement l'orque n'est plus chassé intensivement, quelques individus sont tués cependant à divers endroits du globe par des populations humaines.

Menace : L'orque souffre de la pollution des océans et pour certaines populations de la destruction de leur habitat.

Observations : L'espèce est localement couramment observé. La popularité de l'épaulard le mette en tête d'affiche des tours opérateurs. Le tourisme dans certains cas peut devenir une autre type de menace pour l'orque.

Captivité : C'est 1961 que fut détenu la première femelle en captivité près de Los Angeles. L'animal décéda vite étant très malade. Au fil des années l'orque intéressa de plus en plus les marineland et ces trente dernières années entre 350 et 400 individus ont été capturés. Aujourd'hui seulement 80 sont encore vivants. L'orque contrairement aux idées supporte mal la captivité. Des accidents graves ont d'ailleurs eu lieu comme en 1991 où une jeune dresseuse tomba dans un bassin et fut tué par les jeux des orques. L'histoires est tout aussi dramatique pour les orques eux-même, citons Keiko, la vedettes des films Sauvez Willy décédé il y a peu après avoir durant des années servi de jouets au cinéma mondial.

orque

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×