rorqual tropical

Anderson 1878

L'espèces est aussi bien appelé "Rorqual tropical" que "Rorqual de Bryde"

Ordré : Cétacés

Famille : Balaenoptera

Genre et espèce : Balaenoptera edeni

Espèces proches : Les autres representant de sa famille : le rorqual boreal, le rorqual commun, le rorqual bleu et le petit rorqual.

La population est estimé à 26.000 individus dans le Pacifique nord-ouest, à 17.000 dans l'est du Pacifique équatorial et à 13.000 dans le Pacifique tropical. Dans la Mer de Chine on l'estime à 137 et dans le Golfe de Californie à 235. Dans l'hémisphère Sud les estimations sont datés (1981) et ont évalué à 13.854 dans le Pacifique Sud, à 16.585 dans l'ouest du Pacifique sud et à 13.194 dans l'est du Pacifique sud. Au sud de l'Afrique en 1983, la population était estimé à 582. Dans l'hémisphère nord aucune estimation n'a été faite hormis dans le Golfe du Mexique à 40 individus.

L'espèce du rorqual de Bryde semble regrouper de nombreuses sous-espèces ou espèces proches à part. Il faut d'abord distinger deux types : l'une cotière plus petite et sédentaire dont les fanons sont très semblables à ce du rorqual boreal et l'autre pélagique migratrice, doté de fanons plus courts et plus épais. De plus certains distinguent des sous-espèces balaenoptera edeni et balaenoptera brydei, deux noms donnés à la même espèce, en formeraient peut être deux. De plus en 2003, trois scientifiques japonais découvrent balaenoptera omurai qui se distingerait de la baleine de Bryde. Cependant cette espèce n'a pas encore été reconnu clairement comme à part, des tests ADN étant nécessaire.

 

Caractéristiques

Taille : environ 11-14m, jusqu'à 14,50m

Poids : 13-14t, jusqu'à 20t

Longévité : Des individus de 20-25ans ont été observés, l'espèce vivrait peut-être jusqu'à 50ans.

Vitesse de nage : En mangeant le rorqual tropical nage à la vitesse de 2 à 6,5km/h, en migrant de 5 à 30km/h et en cas de fuite il peut atteindre des piques de 42km/h.

Dentition : Les paires de fanons sont au nombre de 300 environ. Ils sont d'une longueur de 45cm maximum et d'une largueur maximale de 25cm. Ils sont gris clairs avec des filaments gris foncés. Une variété pélagique vivent au large de l'Afrique du Sud possède elle des fanons bicolores d'un gris ou blanc très clair à l'avant de la bouche et un gris foncé voir noire à l'arrière de la bouche.

Vertèbres : Elles sont au nombre de 54 : 7 cervicales, 13 thoraciques, 13 lombaires et 21 caudales

 

Apparence

Tête : La machoire supérieure est assez arquée. Au dessus de la tête se trouve trois crêtes convergentes allant du roste à l'event, élément caractéristique de l'espèce. Des sillons de george au nombre de 55 environ, mais allant de 30 à 65, vont du menton au nombril. Ils sont ainsi beaucoup plus longs que ce du rorqual boreal.

Aileron : Il mesure environ 45cm et est fortement arqué vers l'arrière.

Pectorales : Elles ne sont pas très grandes representants un dizième de la longueur totale du corps.

Caudale : Elle est puissante avec une encoche médiane.

Forme générale : Le corps est fin et élance, moins musclé que chez le rorqual boreal.

Epiderme : Le dessus du dos est noir foncé et le dessous est gris fesant que cette espèce parait très sombre à la surface de l'eau.

  

Comportement

Sonde : Il respire trois ou quatre fois avant de sonder pour 5 à 20min,  sans lever la queue.

Souffle : Le rorqual de Bryde peut sondé jusqu'à 300m.

Comportements courants : De loin et du fait que sa peau soit très sombre la baleine de Bryde parait comme un fantome dans l'eau. C'est une espèce timide qui approche peu des bateaux.

 

Moeurs

Nombre d'individu par groupe : L'espèce evolu de façon sédentaire ou en petit groupe.

Strucure sociale : Selon si l'espèce est pélagique ou côtière elle vit en groupe dont la structure est encore mal connu.

Lieu de repartition : Le rorqual de Bryde vit dans l'hémisphère sud et nord dans les eaux tempérées et tropicales en dessous de 30° de latitude notament près des côtes de Californie, sur la côte est des USA, vers le centre du Brésil, autours des Galapados, sur les côtes est ou est des pays au Sud de l'Afrique, dans la région de Hong-Kong, du Bangladesh, et de l'Indonésie.

Milieu marin : eaux supérieurs à 20°C

Alimentation

Régime alimentaire : L'espèce se nourrit principalement de poissons pélagique tel la sardine, le maquereau, le hareng ou l'anchois et de crustacés pélagiques tel que des crevettes, crabes et homards. L'espèce se nourrit aussi de céphalopode comme des poulpes, calmars et seiches.

 

Sexualité

Maturité sexuelle : La puberté est atteinte vers 2-3ans pour les mâles, 2-4ans pour les femelles. La maturité sexuelle est atteinte vers 10ans pour les femelles, entre 9 et 13ans pour les mâles. La reproduction semble avoir lieu toute l'année.

Gestation : Elle dure 12mois.

Nouveau né : A la naissance le nouveau-né mesure environ 3,4-4m pour 1 tonne. Son allaitement durera 6mois. Les femelles donnent naissance environ tous les 2ans.

 

Relations avec l'homme

Chasse : La baleine de Bryde n'a pas subi l'importante période et a commencé à etre chasse industriellement tard. Mais dès 1967, l'espèce fut totalement protégé. Il reste cependant encore quelques chasses locales notament dans le Pacifique Nord par le Japon mais le quota ne depasse pas les 50 individus par an. Quelques individus pélagiques sont aussi capturés en Indonésie et Philippines. Les populations qui ont le plus soufferts de la chasse des années 60 sont celles de la Mer de Chine et du Sud de l'Afrique.

Menaces : Quelques individus sont victimes des engins de pêche.

Observations : L'espèce est peu observé et encore moins que sa consoeur la baleine boréale. De ce fait beaucoup de données nous manquent pour l'étude de son comportement et des différentes sous espèces.

Captivité : Aucun individu ne vit en captivité. 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site